Quelles sont les bases du freelancing ?

bases du freelancing avec Yalink
Sommaire

Connaître les bases du freelancing?

Pourquoi choisir de s’orienter vers le freelancing ?

Cet article fait parti de la saga de l’ingénieur.e freelance. Cette saga a été conçue pour les ingénieur.es souhaitant connaître  la rémunération d’un freelance en fonction des différents statuts qui existent en france. 

bases du freelancing avec Yalink

On y retrouve notamment le guide sur la micro entreprise, l’eurl, la sasu ou encore le portage salarial.

Ce que vous apprendrez dans cet article

👉 Les principales différences entre freelance et salarié.e

👉 Les différents statuts qui caractérisent l’activité d’un entrepreneur : juridique / fiscal / social. 

👉 Les principales différences entre chaque statut

Vous voici prêt à embarquer dans le monde mystérieux du freelancing 👌. 

On vous promet qu’à la fin de cette saga, la rémunération d’un.e ingénieur.e freelance n’aura plus de secret pour vous et que vous aurez toutes les cartes en main pour devenir freelance

Êtes vous prêt.e? Allez c’est parti ! 

Le Freelancing en 2022

Par définition, un freelance est un travailleur professionnel indépendant qui effectue à la commande des missions auprès de diverses entreprises. 

Freelance est un terme anglais, couramment utilisé, notamment dans les prestations de services intellectuels. 

En france, freelance ne correspond pas à un statut juridique. Un entrepreneur individuel peut se caractériser comme freelance, mais aux yeux de l’administration il s’agit soit d’un micro-entrepreneur soit d’un associé unique (EURL ou SASU). 

Globalement, être freelance en 2022 revient à disposer de la capacité à facturer un client pour la réalisation de missions. 

Facture freelance

Ainsi, un freelance a une relation commerciale avec des clients, à la différence d’un salarié qui a un lien de subordination avec un employeur.

Quelles sont les principales différences entre un freelance et un salarié ?

Être freelance impose un changement de position. Comme expliqué, la relation entre un freelance et son client est une relation commerciale, à la différence d’un lien de subordination avec un employeur. 

Nous vous avons listé ci-dessous les spécificités du freelance par rapport au salarié.

Choix du rythme

Temps plein ou temps partiel, vous choisissez votre rythme de travail. Bien sûr cela dépend de la mission, et fait souvent l’objet d’une discussion avec votre client.

Choix de la rémunération

Vous fixez seul votre Taux Journalier Moyen que vous définissez en fonction de vos besoins. Vous êtes libre de négocier celui-ci avec le client.

Facturation

En tant que freelance vous facturez vos clients. Yalink vous propose d’effectuer la facturation en votre nom pour vous concentrer sur votre métier.

Choix du lieu de travail

Sur site ou en télétravail, vous choisissez votre lieu de travail. Là aussi, cela dépend des besoins de la mission, et fait souvent l’objet d’une discussion.

Pas de lien de subordination

Vous ne faîtes pas partie de l’organigramme de l’entreprise. De ce fait il n’y a pas de lien hiérarchique mais un contrat de mission entre vous et le client.

Obligation de moyens

Vous devez tout mettre en oeuvre pour réussir votre mission. Le freelance choisit les moyens et outils techniques qu’il souhaite utiliser. Vous pouvez parfois utiliser ceux de l’entreprise pour des raisons de sécurité ou de confidentialité.

Freelance heureux

Les différents statuts et régimes

Statut juridique

Lorsque l’on se lance en tant que freelance, la première chose à faire est de choisir le statut juridique sous lequel exercer. Il détermine le niveau de responsabilité, ainsi que les droits et devoirs de l’entrepreneur. 

En France, une personne freelance peut opter pour deux principaux statuts juridiques :

👉 Entreprise individuelle 

Une entreprise individuelle forme une seule et unique personne avec l’entrepreneur. Le patrimoine personnel et professionnel sont confondus. 

Vous engagez votre responsabilité personnelle dans les prestations réalisées (voir détails dans le guide concerné). Exemples de régime adapté :

  • 🌱 Micro-entreprise

👉 Société unipersonnelle

La société est une personne morale distincte de son fondateur qui dispose de son propre patrimoine. 

Lors de la création d’une société, on distingue la personne morale (la société) des personnes physiques (fondateurs / associés). 

La personne morale dispose de son propre patrimoine. 

Exemples de statuts adaptés :

  • 🌱 Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)
  • 🌱 Société par actions simplifiée unipersonnelle ( SASU)

Régime social

Le régime social définit de quelle manière sera protégée l’entrepreneur contre les péripéties de la vie. Les conditions dépendent de la forme juridique que choisit l’entrepreneur. 

  • 👉 soit au régime général de la sécurité sociale (régime des salariés),
  • 👉 soit au régime des indépendants (Travailleurs Non Salariés ).

En france depuis 2020, les travailleurs non salariés ont comme guichet unique: L’URSSAF

Pour les soins “maladie” et les prestations familiales, salariés et freelances ont les mêmes droits. Pour les prestations concernant la retraite, le chômage et les indemnités journalières (maladie / maternité), les droits diffèrent. .

Régime fiscal

Le régime fiscal définit de quelle manière l’activité sera soumise à l’impôt. 

En France, on distingue 2 principaux régimes fiscaux :

  • 👉 L’impôt sur le revenu (IR)
  • 👉 L’impôt sur les sociétés (IS)
Structure juridique Impôt sur le revenu Impôt sur les sociétés
Micro-entrepriseOuiNon
EURLOuiOui, sur option et sous certaines conditions
SASUOui, sur optionOui

Quel est le meilleur statut pour devenir freelance ?

Pour vous permettre de choisir le statut juridique le plus adapté à votre situation personnelle pour devenir freelance, et avant de rentrer dans le détail de chacun, voici une photographie des principales différences. Nous vous conseillons de consulter un expert comptable en cas de doute. 

Sachez que vous avez toujours la possibilité de changer et d’évoluer vers d’autres statuts.

Structure juridique Micro entrepreneur Portage salarial EURLSASU
Nb associé1N/A1 Si > → SARL1Si > → SAS
€ de création0€N/A300€ / 1 400€300€ / 1 400€
€ de fermeture0€N/A1 000€1 000€
Démarches administrativesSimplesModéréesComplexesComplexes
Rédaction statutsNonN/AOuiOui
Plafond de CA72 600€NonNonNon
Collecte la TVA ? Non siCA <  34 400€N/AOui – 20%Oui – 20%
Capital social0€N/A1€ minimum500€ conseillé1€ minimum500€ conseillé
Régime fiscalIRabattement forfaitaire de 34%IRIR ou ISPossibilité de déduire lescharges du CA.IR ou ISPossibilité de déduire lescharges du CA.
Régime socialTNSsalariéTNSAssimilé salarié
Dirigeant cotise pour le chômage ?NonOuiNonNon

Inscrivez vous gratuitement dès maintenant